Les marchés financiers en état de grâce

20.11.2020

Les marchés boursiers sont en train de renaître de leurs cendres, les élections présidentielles sont terminées, les nouvelles positives sur les vaccins affluent, la saison des résultats du troisième trimestre s’est avérée particulièrement bonne… Commentons ces évolutions en réutilisant le cadre récurrent de nos communications depuis le début de cette crise, à savoir : le tour d’horizon des trois fronts de la guerre sanitaire.

1) La crise sanitaire

« Ne jamais sous-estimer l’ingéniosité humaine », écrivions-nous dans nos premiers commentaires en mars. En effet, à l’heure actuelle, il existe déjà trois vaccins qui devraient entrer en production au premier trimestre 2021 après des résultats d’essais prometteurs. Comme vous le savez, l’efficacité des vaccins est très variable. Ainsi, certains vaccins n’atteignent qu’un taux de réussite de 50 %, ce qui reste néanmoins suffisant pour réprimer une pandémie. Or, les vaccins de Moderna, Pfizer et Astra Zeneca atteignent des pourcentages supérieurs à 90 %. C’est tout à fait remarquable. En l’espace de 18 mois, nous serons donc passés des premières contaminations à une immunité de groupe en mettant bientôt en œuvre une gigantesque campagne de vaccination. Cette perspective est particulièrement encourageante alors que nous devons faire face à une deuxième vague de COVID dans le monde entier et au confinement très pesant qui en découle.

2) L’économie réelle

Nous sommes surpris de voir à quel point l’économie a résisté lors de cette pandémie. La saison des résultats du troisième trimestre a de nouveau été bien meilleure que prévu. À terme, la rentabilité des grandes entreprises cotées en bourse aux États-Unis ne se détériorera que de 15 %. C’est une grande réussite. En effet, les entreprises plus modestes voient pour leur part leurs bénéfices diminuer plus fortement (environ -30 %), et il en va de même en Europe (environ -25 %).

Toutefois, la flexibilité face aux imprévus dont ont fait preuve les entreprises que nous avons sélectionnées représente l’un des plus grands atouts de notre portefeuille d’investissement. Entre-temps, l’Asie a, de son côté, retrouvé le chemin de la croissance. Gageons donc que 2021 sera une année de reprise économique spectaculaire.

3) Les marchés financiers

Le fil conducteur des marchés financiers réside dans une constante qui sera à prendre en compte pour les années à venir, à savoir : le fait que les taux d’intérêt seront maintenus au plus bas par les banques centrales pendant des années encore. En d’autres termes, il existe une masse d’argent à la recherche d’actifs qui génèrent encore un rendement, en opposition à l’argent liquide qui va perdre son pouvoir d’achat au cours des prochaines années.

Le rendement pour l’actionnaire que nos entreprises réalisent aujourd’hui (dans notre jargon professionnel, le flux de trésorerie disponible) est d’environ 5 à 6 %. Cette prime de risque peut être réalisée par un investisseur discipliné avec un horizon de placement de 10 ans. Bien entendu, des corrections boursières suivront. Mais vous savez comment nous voyons les choses : les corrections boursières ne sont pas seulement imprévisibles, elles restent avant tout d’excellentes opportunités d’achat. De plus, attendre la prochaine correction boursière coûte généralement plus cher en manque à gagner que la prochaine correction elle-même.

Dans cette communication, vous n’avez pas lu un seul commentaire sur l’élection présidentielle américaine, ce qui illustre bien la façon dont les marchés financiers déplacent rapidement leur attention en regardant toujours vers l’avenir. L’essentiel à retenir de ces élections est, bien sûr, l’arrivée d’un nouveau président. Toutefois, ce qui est beaucoup plus important pour les marchés, c’est que la politique pro-business de Trump va se poursuivre. En effet, les Démocrates ont perdu des sièges à la Chambre des représentants tandis que les Républicains conserveront probablement le contrôle du Sénat. Entre-temps, certains liens internationaux vont sans doute être rétablis par le nouveau président, ce qui correspond à un scénario que les marchés financiers apprécient tout particulièrement.

Conclusion

L’essentiel désormais est de maintenir notre attention sur notre processus d’investissement discipliné à long terme, même si cela exige beaucoup de patience et de pouvoir faire face à des événements temporaires imprévus.

 

Sincères salutations,

 

La direction de CapitalatWork Foyer Group

 

Disclaimer : Le présent document est une communication marketing. Ce document ne constitue ni un avis personnalisé, ni une proposition, ni une offre d’achat ou de vente portant sur des investissements qui y sont visés, ni une invitation à vous engager dans une quelconque stratégie de négociation. Son contenu repose sur des sources d’information réputées fiables. CapitalatWork, ne fournit aucune assurance, garantie ou représentation, qu’elle soit expresse ou implicite, quant à l’exactitude, l’adéquation ou l’exhaustivité des informations fournies. Les informations ici présentées sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Tous droits réservés. Aucune partie de la présente publication ne peut être reproduite, stockée dans un système d’extraction de données ou transmise sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit (mécanique, photocopie, enregistrement ou autre) sans l’autorisation préalable du détenteur des droits d’auteur.

Conseils de lecture

Voir toutes les nouvellesActualités
CAW51small

Tenez-vous informé

Inscrivez-vous à notre newsletter et tenez-vous informé.

Close

s'inscrire

Entrez votre adresse e-mail pour rester à jour.
  • Vous recevrez nos actualités 1 fois par trimestre. 
    Bien entendu, nous traitons vos données à caractère personnel avec la plus grande prudence. Vous pouvez consulter notre Charte Vie Privée pour savoir à quelles fins nous les utilisons.