Wall of worry

08.10.2019

Comme d’habitude, nous ouvrons cette actualité financière avec un état des lieux du fameux « Wall of Worry ». Quelles sont donc les inquiétudes qui agitent les investisseurs en ce moment ?

Très récemment, les Démocrates ont lancé une procédure d’« impeachment » à l’encontre du président Donald Trump. Sans entrer dans la question du bien-fondé de cette démarche, sachez toutefois que la procédure qu’elle implique s’étalera sur plusieurs mois, voire jusqu’aux élections prévues en novembre 2020. Il est donc extrêmement improbable que Donald Trump soit destitué, à l’instar de Bill Clinton, dernier président visé par une telle procédure sans que celle-ci n’aboutisse. Précisons en outre que les bourses ont augmenté de plus de 30% l’année qui a suivi la tentative de destitution de Bill Clinton, ce qui nous rappelle que ce sont avant tout les résultats des entreprises et la vigueur de l’économie qui doivent retenir notre attention.

Ralentissement de la croissance

Il est clair que la croissance économique ralentit depuis un an déjà. Dans une moindre mesure aux États-Unis, mais très clairement en Chine et en Europe, ce qui n’a rien de surprenant étant donné que Pékin et le Vieux Continent sont bien plus sensibles aux tensions amenées par la guerre commerciale que les États-Unis. À cet égard, nous restons convaincus que les parties impliquées prendront les dispositions nécessaires afin de ne pas laisser dégénérer la situation. En effet, les intérêts à sauvegarder sont trop importants pour tous les acteurs concernés. En outre, les péripéties du Brexit donnent encore et toujours du fil à retordre aux Européens. Il n’y a donc rien de bien nouveau dans ces dossiers.

Depuis le début de l’année, les banques centrales à travers le monde ont pris des mesures afin de contrer le ralentissement économique. C’est dans cette même continuité que la BCE et la FED ont à nouveau diminué leurs taux d’intérêt. En matière de politique monétaire, l’Europe arrive clairement au bout de ses possibilités. Il appartient désormais aux gouvernements de pays tels que l’Allemagne et les Pays-Bas de reprendre les choses en main et de stimuler fiscalement cette économie européenne faiblissante.

Taux d’intérêt négatifs

Dans le même temps, il apparaît clairement que les Européens devront composer encore pendant de nombreuses années avec des taux d’intérêt négatifs. Pour le moment, l’épargnant privé en est encore protégé. Mais pour combien de temps encore ? En d’autres mots, dans combien de temps notre épargne sera-t-elle soumise aux mêmes taux négatifs ? Le jour venu, la course aux rendements n’en deviendra que plus ardue. Cette question nous amène à parler des capitaux que nous mettons au travail pour vous.

Notre portefeuille obligataire affiche encore un rendement positif. Vous vous demandez peut-être comment une telle performance est encore possible alors que, par exemple, le Bund allemand à 10 ans offre un rendement négatif d’environ -0,5%. Nous parvenons à ce résultat en étant investis partiellement en dollars US et en d’autres devises hors zone euro. En effet, les rendements en dollars rapportent 2% de plus que les rendements en euros. Notre stratégie a donc à nouveau porté ses fruits cette année. Par ailleurs, cette stratégie obligataire est encore apte à séduire les investisseurs qui ont un horizon de placement de 5 ans.

En ce qui concerne notre portefeuille d’actions, vous savez que nous accordons une attention toute particulière aux annonces des résultats trimestriels des entreprises dans lesquelles nous sommes investis. À ce sujet, nous avons de bonnes nouvelles pour vous : la plupart de ces entreprises ont à nouveau affiché de bons résultats. Nous sommes convaincus que ceux-ci proviennent de la qualité de leur business model. Dans le jargon financier, on va parler de « moats » ou d’avantages compétitifs. Littéralement, « moat » signifie « douve », c’est-à-dire un type de protection. Ainsi, ces avantages compétitifs peuvent, par exemple, prendre la forme d’effets réseau.

Les titres d’entreprises bénéficiant d’effets réseau sont particulièrement solides, car leur business model se renforce avec chaque nouvel utilisateur. Les brevets sont également un type de « moat ». Ils permettent de stabiliser les flux de trésorerie des entreprises qui en détiennent en cas de coup dur ou de conjoncture économique défavorable. Dans un contexte de taux négatifs, il est donc rassurant d’être investi dans des entreprises de ce type. Toutefois, ce n’est pas pour autant que celles-ci sont immunisées contre les fluctuations boursières : la volatilité reste inévitable. À cet égard, comme nous l’avions indiqué fin 2018, les corrections importantes constituent autant d’occasions d’acheter ou de renforcer des positions au sein de votre portefeuille. En effet, qui aurait pu prévoir le rétablissement exceptionnel dont ont fait montre les marchés en ce début d’année ?

L’avenir ne promet actuellement pas de grands changements. Le « Wall of Worry » sera toujours présent, c’est une certitude. Cependant, il est également certain qu’un portefeuille bien construit et bien diversifié vous garantira un meilleur rendement que les taux négatifs que la BCE nous imposera encore pendant de nombreuses années.

CapitalatWork, en tant que gestionnaire actif, ne suit pas une logique d’investissement fondée sur les indices boursiers et une abondance de statistiques alambiquées destinées à estimer les risques. Nous croyons en notre approche « bottom-up » qui consiste à investir dans des entreprises que nous connaissons et analysons de fond en comble. Nous avons également opté pour une forte diversification internationale, et ce dans de nombreux secteurs. Nous restons fidèles à cette philosophie qui nous guide depuis presque 30 ans à travers les nombreuses turbulences que nous avons connues sur les marchés. En effet, nous restons persuadés que parier sur des bilans équilibrés et des flux de trésorerie importants constituera une stratégie gagnante à long terme.

Cordialement,

La direction de CapitalatWork Foyer Group

Disclaimer : Le présent document est une communication marketing. Ce document ne constitue ni un avis personnalisé, ni une proposition, ni une offre d’achat ou de vente portant sur des investissements qui y sont visés, ni une invitation à vous engager dans une quelconque stratégie de négociation. Son contenu repose sur des sources d’information réputées fiables. CapitalatWork, ne fournit aucune assurance, garantie ou représentation, qu’elle soit expresse ou implicite, quant à l’exactitude, l’adéquation ou l’exhaustivité des informations fournies. Les informations ici présentées sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. L’information contenue dans le présent document ne constitue pas du conseil en investissement. Les rendements du passé ne sont pas une garantie pour le futur.  Pour plus d’informations sur les risques liés aux types d’instrument financier, veuillez prendre contact avec CapitalatWork. Avant de prendre une décision d’investissement, il est recommandé à tout investisseur de vérifier si cet investissement est approprié compte tenu, notamment, de ses connaissances et de son expérience en matière financière, de ses objectifs d’investissement et de sa situation financière. Tous droits réservés. Aucune partie de la présente publication ne peut être reproduite, stockée dans un système d’extraction de données ou transmise sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit (mécanique, photocopie, enregistrement ou autre) sans l’autorisation préalable du détenteur des droits d’auteur.

 

Conseils de lecture

Voir toutes les nouvellesActualités
CAW51small

Tenez-vous informé

Inscrivez-vous à notre newsletter et tenez-vous informé.

Close

s'inscrire

Entrez votre adresse e-mail pour rester à jour.
  • Vous recevrez nos actualités 1 fois par trimestre. 
    Bien entendu, nous traitons vos données à caractère personnel avec la plus grande prudence. Vous pouvez consulter notre Charte Vie Privée pour savoir à quelles fins nous les utilisons.